3 jours à Marrakech #2

Hey, 

J’ai vraiment adoré Marrakech et je pense y retourner quand j’aurai plus de temps devant moi. C’est tellement une ville magnifique. Ce qui m’a le plus marquée c’est l’architecture et les paysages entre terres arides et montagnes. C’est impressionnant. Je vous ai fait un petit listing de toutes les activités que j’ai faites en 3 jours.

Activités 

La place Jemaa El Fna : C’est la place touristique par excellence. Cette immense place, aussi appelée “Big square”, regroupe restaurants, charmeurs de serpents, vendeurs ambulants et autres attrape touristes en tous genre.C’est un lieu incontournable par où passer mais pas celui que j’ai préféré. Si vous y allez, préparez vous à vous faire aborder toutes les 30 secondes par des vendeurs. Je n’ai pas beaucoup aimé parce qu’il y avait beaucoup trop de foule à mon goût. Le petit plus de cette place c’est les rooftops d’où on peut admirer l’Atlas.

 

 

Le souk : C’est aussi un lieu incontournable. Il n’est pas loin de la place Jemaa El Fna à pied. Mis à part la foule (toujours la foule), c’est un endroit vraiment agréable. Que ce soit au niveau des odeurs, des couleurs j’ai vraiment apprécié déambuler à travers les étales des marchands.

 

La Mosquée Koutoubia : Comme son nom l’indique c’est une mosquée . Elle ne m’a pas laissée indifférente tant elle est gigantesque, elle culmine à 77 mètres de hauteur. On la voit de très loin et est d’autant plus magnifique au fur et à mesure que le soleil se couche. Tout autour se trouvent des restaurants. Les non musulmans ne peuvent pas visiter la mosquée mais uniquement ses jardins.

 

 

Le quartier de la Kasbah : À partir de la Mosquée Koutoubia, on peut rejoindre à pieds le quartier de la Kasbah également célèbre. Evidemment plus calme que Jemaa El Fna j’ai adoré me perdre dans ses ruelles. Ce quartier abrite les tombeaux saadiens, le palais El badi (là où se déroule Marrakech du rire)  et la porte Bab Agnaou qui fait partie des 19 portes de l’ancienne medina.

Le jardin Majorelle : Le fameux jardin Majorelle pensé par le décorateur Louis Majorelle et adopté par Yves Saint Laurent. Le bleu majorelle qui est une couleur plus que dominante de cette endroit, tire son nom de Louis Majorelle. Gros choc en arrivant devant, il y avait une queue de folie. Nous avons attendu 1h30 avant de rentrer. Nous avons choisi de visiter uniquement le jardin. Il y a la possibilité de visiter le jardin, le musée de l’histoire des berbères et le musée Yves Saint Laurent. On a été amusés de voir qu’il y avait un prix pour les marocains beaucoup moins cher et un prix pour les étrangers. Comptez 50 Dhs pour la visite du jardin uniquement, soit 5€ environ. Bizarrement, il y avait beaucoup de monde, pourtant cet endroit est reposant. Je ne sais pas si c’est mon amour des plantes tropicales, ce bleu pétant ou le bruit des fontaines mais on prend plaisir à se balader dans ce jardin. Il faut dire aussi qu’il est trèèèès instagrammable.

Balade en dromadaire : Ceux à qui j’avais parlé de mon voyage savait que je rêvais de ne faire qu’une chose, du dromadaire dans le désert d’Agafay. La grosse déception quand j’ai compris qu’en restant seulement 3 jours, ça serait compliqué d’aller dans le désert. Nous nous sommes donc rabattus sur une balade en Dromadaire dans la Palmeraie à 30 minutes de la ville, entre grandes villas et palmiers bien sûr. Je vais pas vous mentir, je faisais moins la maligne une fois sur le dromadaire et j’ai plus d’une fois eu très peur de me retrouver le nez dans le sable. J’ai tout de même adoré cette balade, donc je n’ose imaginer ce que ça doit donner dans le désert! Je reviendrai, c’est sûr. Comptez 200 Dhs soit environ 20€/ personne pour une balade en dromadaire dans la palmeraie.

 

Le Quad : On en arrive à ce que j’ai préféré par dessus tout, faire du quad dans les paysages arides à 40 min de Marrakech entre les villages berbères, oasis de palmiers et vue sur les monts enneigés de l’Atlas. C’était MAGIQUE. Entre l’adrénaline de la vitesse et les paysages à couper le souffle, j’étais aux anges. En plus, ce jour-là on a eu le droit à un arc-en-ciel qui surplombait les collines. Je recommande ce site. Les personnes qui nous on accueillis étaient tellement adorables et ce qui était d’autant plus cool c’est qu’on avait la liberté d’aller super vite et de s’arrêter pour prendre des photos. Nous avons roulé environ 1h jusqu’à un petit village où nous avons pris un goûter chez l’habitant. Thé à la mente + pain + vrai bon miel, une tuerie. On est ensuite repartis pour 1h de route retour. On a payé 400 Dhs par personne soit un peu moins de 40€ et ça valait tellement le coup.

 

Les cascades d’Ouzoud : Faute de temps j’ai manqué ces cascades qui ont l’air paradisiaques. Apparemment, vous pouvez vous promener en bateau autour de la cascade ou encore voir des petits singes. Se trouvant à 2h de Marrakech, prévoyez un peu plus de temps pour y aller. À faire quand je reviendrai.

Des conseils pour éviter les arnaques

Dès que j’ai dit que je partais à Marrakech on me l’a répété 100 000 fois. “Négocie grave!”, “Divise le prix qu’ils te proposent au moins par 3”, “Sois plus fine négociatrice qu’eux”, “Ils sont toujours gagnants quel que soit le prix”. Je me disais pffuuh même pas besoin de négocier J.E  N.E  C.O.M.P.T.E  R.I.E.N  A.C.H.E.T.E.R. Je suis partie uniquement avec un sac à dos je vais pas m’encombrer.

Tout n’a pas été aussi facile. Je me suis retrouvée à acheter un tapis de 60cm de longueur à 60€! Personnellement, je trouve ça énorme. J’ai été accostée par un rabatteur (je l’ai appris plus tard) qui m’a fait croire qu’il voulait me faire découvrir un peu la ville par pure charité. Naïvement, je l’ai suivi et pour faire simple il m’a amené dans une “coopérative berbère” qui je le croyais serait un genre de marché. Que nenni mon ami (je suis drôle), c’était un traquenard pour m’emmener chez son pote qui avait l’intention de me faire dépenser de l’argent en me prenant par les sentiments. Il m’a offert un thé, m’a parlé de sa femme et ses enfants blablabla…Je me suis retrouvée dans une situation inconfortable où j’avais tellement de sympathie pour ce monsieur que je me sentais obligée d’acheter. Le fameux guide devait bien sûr toucher une commission sur mon achat. En plus de se moquer du monde, ce guide en carton me demande une fois sortie de la “coopérative” 200 Dhs pour la balade que je ne lui ai pas demandé. Forte de cette mauvaise expérience et 60€ de moins en poche, j’ai su éviter habilement les pièges tendu pour me soutirer de l’argent.

  • Ne pas accepter de vous faire guider par quelqu’un qui vous accoste avec un grand sourire friendly soit disant pour vous aider à retrouver votre chemin. C’est une technique pour vous perdre encore plus, rallonger le temps de marche jusqu’à votre destination pour ensuite vous demander de l’argent pour une prestation que vous n’avez pas demandé. Ils vous diront souvent que telle route est fermée pour travaux mais qu’ils peuvent vous guider sans problème.
  • Pour se repérer facilement, nous utilisions l’application Maps.me qui est un GPS hors ligne. Tout ce dont vous avez besoin, c’est de télécharger la carte de la ville où vous vous situez à un endroit où vous avez du Wi-fi ou de la data. Une fois la carte téléchargée, vous pourrez être guidés à travers la ville sans Wi-Fi ni 4G. Cette appli m’a réellement sauvé la vie.
  • Si vous prenez le taxi, demandez à mettre le compteur pour éviter de payer 3 fois le prix réel. Sinon, vous pouvez demander à votre Riad, hôtel etc. de vous réserver un taxi dont le prix est déjà établi par eux.

J’espère que cette article vous aura donné envie de découvrir Marrakech si ce n’est pas encore fait. En tout cas, je ne regrette pas du tout de m’être pris ces petites vacances après mon stage, ça a été une belle expérience. J’ai déjà un autre voyage de prévu dans les jours qui arrivent. Pour ne rien manquer, n’hésitez pas à me suivre sur  Instagram @shanicempb pour découvrir quelle sera ma prochaine destination. Petit indice, je ferai une escale en Islande, un des nombreux pays que je veux trop visiter!

À la prochaine les amis.

 

 

 

Suivre:

N'hésites pas à me dire ce que tu en penses