5 jours de roadtrip en Islande

Hey, 

roadtrip islande

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que pour mon dernier voyage de 2018, j’ai décidé d’atterrir en Islande. Si vous ne me suivez pas sur Instagram qu’attendez-vous ? @shanicempb. Voilà, maintenant que c’est fait… Passons au Roadtrip. En décembre j’ai passé 5 jours en Islande. J’ai réussi à avoir des billets à 200€ aller/retour. Après avoir pris mes billets d’avion, il a fallu organiser le voyage… Et quelle galèèèèèère ! J’ai d’abord voulu partir en voyage organisé parce que j’avais peur de rater des choses. Mais quand j’ai vu le prix, je me suis dit que j’allais me débrouiller et je suis plutôt contente de l’organisation de mon itinéraire. Je le partage avec vous pour vous donner des idées si jamais un roadtrip de 5 jours (ou plus) en Islande vous tente.

Jour 1 : Récupérer la voiture de location

Arrivée à 19h10 à l’aéroport de Keflavik à 30 min de Reykjavik. Après avoir retrouvé nos valises, nous avons récupéré la voiture que nous avions louée. Petits détails sur les voitures, il est conseillé de prendre au moins un SUV surtout pendant la période de Décembre à fin Février. Il faut aussi savoir que toutes la voitures sont équipées de pneus à clous, donc pas de panique vous ne glisserez pas si vous faites bien attention. Je vous avoue qu’on avait un peu peur des routes etc. Au final, c’était pas si terrible que ça (en décembre en tout cas). Un autre conseil primordial, il est importante de checker les conditions climatiques et l’état des routes si vous souhaitez faire un roadtrip. Tous les matins on vérifiait sur ce site si les routes étaient bloquées, pas praticables, blabla : http://www.road.is/

Après avoir pris notre voiture, nous nous sommes dirigés vers notre premier hôtel à Reykjavik où nous allions passer deux nuits. On a réussi à trouver un appart hôtel pas cher et très tchatcheur ! Voici le lien booking si ça vous   : Ice Appartment.

Jour 2 : Visite de Reyjkavik & Blue Lagoon 

Il faut savoir que pendant la période hivernale en Islande il fait jour à 11h et nuit vers 15h30, 16h si vous avez de la chance. VOILÀ ! Autant vous dire, que les journées étaient intenses pour voir le maximum de choses pendant que le soleil est encore là. Pour notre première full journée, nous avons visité le centre ville de Reykjavik. C’est une très belle ville avec un fort esprit de NoëL. On aurait dit le village du Père Noël. Nous somme passés par l’église Hallgrímskirkja dans le centre de Reykjavik. Apparemment elle est inspirée des orgues basaltiques, des montagnes et des glaciers de la région d’où sa forme en pointe.

Reykjavik est plutôt une petite ville du coup on avait vite fait le tour. Nous avions réservé le Blue Lagoon pour 19h du coup on attendant, qu’est ce qu’on a fait ??? On a mangé, of couuuurse !  On a découvert un restaurant que j’ai adoré ! Il s’appelle le Public house Gastropub. Tous les dimanche le brunch est à VO-LON-TE ! Vous pouvez prendre tous les plats jusqu’à explosion. Ce qu’on a bien entendu fait et on a (presque) tout tester. Et autant vous dire, que c’était délicieux.

Une fois que nos panses étaient bien remplies, nous nous sommes dirigés vers le Blue Lagoon.
Petit conseil.  Si vous voulez aller au Blue Lagoon de jour réservez lonnnngtemps à l’avance les places sont chères et partent vite.
C’est un endroit incontournable de l’Islande où tous les touristes se retrouvent.  Le blue lagoon c’est des sources d’eau chaudes naturelles au milieu des glaciers. Donc à l’air libre. L’entrée comprend un accès au bain, un masque à la silice et une boisson au bar. Ce qui est plutôt cool c’est que tout se fait dans l’eau pour éviter le froid. En effet, l’eau étant chauffée à 40°C on ne sent pas les 5°C de l’extérieur. J’avais un peu peur d’avoir froid, mais finalement, c’est super agréable. Il y a plusieurs formules. Nous avons opté pour la moins cher avec un verre et un masque de silice compris. J’aimerais trop y retourner mais de jour cette fois-ci, bien que même de nuit c’était magnifique. On se retrouve dans une sorte d’atmosphère bleue et brumeuse avec les volcans en arrière plan. Ca doit encore plus être plus beau de jour.
Blue lagoon islande

Jour 3 : Visite du cercle d’or 

Le cercle d’or est un ensemble de sites naturels au Sud Ouest  de l’Islande comprenant le parc national de Thingvellir, la zone géothermale de Geysir et la cascade de Gulfoss.

roadtrip 5 jours en islande

Nous avons quitté Reykjavik dès le matin pour profiter au maximum du soleil. Du coup nous sommes partis vers 9h du matin pour se rendre au parc de Thingvellir. Nous allions parcourir un itinéraire de 2h40 sur toute la journée.

Notre première étape nous a emmené au Parc national de Thingvellir à 40 min de Reykjavik. Dans ce parc on peut  y voir les failles sismiques mais également une cascade naturelle juste magnifique. Vous allez voir pendant ce voyage j’ai été obsédée par les cascades. On commence par celle d’Öxarárfoss qui se trouve dans le parc.

Nous avons ensuite roulé en direction de la zone géothermale de Geysir. C’était certainement le site pour lequel j’étais le plus excitée. Je n’ai pas été déçue. Comme son nom l’indique c’est un site où on peut retrouver plusieurs Geysers en activité. Il faut s’avoir qu’un Geyser rentre en éruption toutes les 5 à 10mins. Je suis restée pour en voir au moins 4. C’est un spectacle incroyable ! Je n’ai pas pu prendre de photos mais restez connectés car une vidéo sur l’Islande devrait arriver incessamment sous peu.

geyser islande

Pour finir cette journée déjà bien remplie et pour en prendre encore plus pleins les yeux… Nous somme allés à la cascade de Gulfoss. C’est un site incontournable du cercle d’or. On nous a expliqué plus tard que Gullfoss voulait dire « Chutes d’or ». Ce qui est impressionnant dans cette cascade, déjà, c’est sa puissance mais aussi le fait qu’il y en ait plusieurs courants d’eau qui chutent de 32 mètres. L’eau tombe en deux étapes, d’abord une chute de 11m et une autre de 21m. Apparemment, la fille du propriétaire de la cascade (oui moi aussi ça m’a étonnée qu’on puisse détenir de la nature… m’enfin bref) a menacé de se jeter dedans si la cascade était utilisée pour faire de l’électricité. Le projet a été abandonné. Nous y étions en Décembre donc pendant l’hiver, c’est pour cela qu’une partie de la cascade était gelée. Il paraît que pendant l’été c’est aussi très beau à voir avec des chance d’y voir des arc-en-ciel. 

cascade gullfoss islande

Il faut savoir que le cercle d’or peut se faire largement en une journée car les sites sont à max 10-20 min les uns des autres. Autre chose, c’est totalement gratuit. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle sachant que la vie en Islande est plutôt chère.  En faisant le tour du cercle d’or, nous sommes arrêtés pour voir des chevaux. Pas très intéressant selon mon frère, mais bon, moi j’étais ravie ahah !

5 jours en islande

Une fois notre visite du cercle d’or finie, il était temps pour nous de faire de la route pour nous rendre au village de Hvolsvollür. C’est dans ce petit village tout mignon que nous allions passer la nuit. Il n’y avait pas beaucoup d’hôtels aux alentours… c’est vraiment perdu au milieu de nulle part et c’est pas plus mal. Nous avons atterri dans une auberge de jeunesse avec des hôtes très gentils. Cette auberge s’appelle Le Midgard Base Camp. Je recommende à 100%. Comme il n’y a pas beaucoup de restaurants ouverts dans les alentours et encore moins en période de noël (fête très sacrée pour les Islandais), les hôtes cuisinent pour nous et c’était vraiment super bon. Les lieux sont propres et agréables et SURTOUT, il y a un rooftop avec un bain thermale avec vue sur Hvolsvollür. Pour les plus chanceux, on peut y voir des aurores boréales car le ciel est plutôt dégagé et il y a très peu de pollution. Je n’ai pas eu cette chance !!! Bref, cette auberge était au top. Nous allions rester là pour 2 nuits. En effet, elle n’était pas trop loin (tout est relatif) des prochains sites que nous voulions visiter.

Jour 4 : Des cascades encore des cascades et un décor lunaire. 

itineraire islande 5 jours

C’était reparti pour 2h de route approximativement. Première étape la cascade de Seljalandfoss. Que dire ? Je suis émerveillée par les cascades personnellement, du coup j’ai pas de mots. Elle est immense, puissante et impressionnante. Ce qui m’a beaucoup plu, c’est qu’on peu aller derrière la cascade pour avoir un autre angle de vue tout aussi impressionnant. Par contre, préparez vos capuches/parapluie, parce qu’on ressort trempé.

Deuxième cascade de la journée, celle de Skògafoss. Alors celle là est vraiment magique, parce qu’on peut s’y approcher au plus près, à ses risques et péril. Il est aussi possible de monter pour voir la cascade de haut. Ce que j’ai bien entendu fait. Au-delà de la cascade, les paysages aux alentours sont incroyables.

Après cette journée toute en cascade, direction un décor lunaire que vous avez sûrement vu sur les photos de toutes les personnes ayant visité l’Islande. C’est le DC-3 de l’US Navy. Pour la petite histoire, c’est un avion de l’US Navy qui se serait crashé dans la région du volcan Eyjafjallajökull, à Solheimasandur  plus précisément. Pfiou, j’ai mis dix ans à écrire ces mots correctement. Rassurez-vous il n’y a eu aucun mort lors de ce « crash » ou plutôt, atterrissage forcé. Les deux pilotes ont décidé de laisser la carcasse de l’avion là où elle était et sont partis. Et voilà, cette carcasse au milieu de nulle part entre la plage et une étendue de terre noire. Comme je vous l’ai dit, l’avion se trouve dans la région volcanique Eyjafjallajökull. Pour ceux qui se souviennent en 2010, ce volcan était entré en éruption, causant le retard et/ou l’annulation de plusieurs vols dans toute l’Europe à cause du nuage de fumée noire qu’il a provoqué. Pour arriver près de l’avion, nous avons dû marcher près d’une heure sur une ligne droite, le temps d’admirer les paysages lunaires juste magnifiques. L’un de mes souvenirs favoris de l’Islande.

roadtrip islande blog voyage

C’était tout pour cette journée plutôt cool. Nous sommes repartis pour l’auberge où nous allions passer notre seconde nuit. Je dois dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à observer les paysages à travers la vitre de la voiture. C’est que de la nature, pas d’immeubles, très peu de maisons, pas de magasins, juste des grandes étendues noires, blanches parfois et les paysages changent beaucoup au fil des kilomètres. On peut se retrouver dans de la verdure, entourés de glace ou au contraire sur des terrains hyper secs ressemblants à de la roche volcanique. Ma mère conduisait et avait peur en arrivant de l’état des routes. Est-ce qu’on allait glisser ? Être obligés de rouler à deux à l’heure ? Pas du tout, il n’y avait pas de verglas  et nous n’avons pas eu de routes bloquées, nous obligeant à emprunter un nouvel itinéraire plus long. Peut-être avons-nous eu de la chance… Il faut tout de même rester prudent. Mais je ne vous apprends rien.

Jour 5 : Lagon secret et chasse aux aurores boréales

Dernier jour ! L’itinéraire que j’avais choisis laissait deux choix pour cette dernière journée. Soit aller à Reynisfjara que j’appelle la plage de sable noire OU aller se relaxer dans un énième bain thermale. Dans tous les cas c’était 1h30 de route mais dans un sens opposé. Donc il fallait faire un choix, devant être de retour à Reykjavik pour le soir. Ma mère ayant beaucoup roulé pendant tout le séjour, nous avons décidé d’aller nous relaxer dans un bain thermal moins touristique que le Blue lagoon et entouré de mini geysers. Le rêve ! Il porte bien son nom puisqu’il est plus confidentiel : The secret lagoon. Il est plus petit, moins cher et tout aussi relaxant que le Blue lagoon. Les paysages autours sont juste à couper le souffle. Pareil, l’eau est chauffée naturellement à 40°C ce qui est très agréable.

secret lagoon islande

Les aurores boréales 

Après deux heures de relaxation, nous avons repris la voiture pour un retour à Reykjavik. Alors attention, on passe à ma grosse déception du séjour. LES FAMEUSES aurores boréales ! On peut en observer en Hiver entre Novembre et Février. Je me suis dis « cool je pars à la bonne période ». On a attendu jusqu’au dernier moment pour booker une excursion organisée spéciale aurores boréales. Nous nous disions, qu’avec toute la route que nous allions faire, nous en verrions bien. De plus nous passions deux nuits à Hvolsvollür, un village reculé connu pour ses apparitions d’aurores boréales. Nous avons passé des nuits à scruter le ciel, RIEN ! En retournant pour ce dernier jour à Reykjavik nous avons booké l’excursion aurores boréales entre 20h et 23h, bien décidés à en voir ! Nous avons donc garer la voiture de location en ville pour ensuite prendre un bus d’excursion qui nous a emmené non loin du parc National de Thingvellir, où nous étions allés le troisième jour. Le guide nous expliqué que toutes les conditions étaient réunies pour voir ces aurores. Ciel dégagé, pas de pluie. Il ne nous manquait plus que la chance. Eh bien, nous n’en avons pas eu. Nous sommes rentrés bredouilles de notre excursion pensant finir ce voyage en apothéose. Ce qui est bien, c’est que notre ticket est valable jusqu’à ce qu’on en voit une pour de bon. C’est cool ça non ? Vous voyez le prochain voyage en Islande pointer le bout de son nez ? C’est au final peut-être un mal pour un bien. Mon appareil photo a décidé de me lâcher pile pour mon voyage, on adore. Le guide nous a dit que c’était quasi impossible de capturer des aurores avec un téléphone. Il faut absolument un appareil photo avec des réglages très précis. Je ne vais pas vous en faire le détail, il y a des tutos très bien expliqués. Du coup, les aurores boréales ce sera pour la prochaine fois, avec un appareil photo qui marche. Si vous me suivez sur Insta, j’ai fait un petit montage de moi en face d’une aurore boréale… Ahaha ne vous leurrez donc pas, c’est bien un montage, histoire de rêver un peu 🙂

Dernier petit conseil contre le froid : Contrairement à ce que j’avais lu partout et aux idées reçues, je n’avais pas énormément froid. Peut-être c’est pas parce que nous passions beaucoup de temps dans la voiture et que nos sièges étaient chauffants héhé. Aussi, nous avions des températures n’allant pas en dessous de 5°C donc pour vous dire il faisait plus froid en France. Néanmoins, cela ne m’étonnerait pas qu’en périodes hivernales, les températures chutent énormément. Pour pallier au froid, je m’étais préparées comme jamais. Voici quelques petites astuces pour ne pas être trop frigorifié.

  • Faire du layering : mettre plusieurs couches évidemment. Par exemple j’avais un débardeur, un T-shirt, un col roulé et un pull oversize à chaque fois.
  • Mettre des leggings sous son jeans : Je n’ai pas eu à le faire mais ça peut aider s’il fait – 8000 comme dirait Jamel
  • Acheter des chaufferettes : C’est utiles ces petites choses là pour mettre dans les gants, dans les chaussettes. ça se trouve facilement. J’avais acheté les miennes sur Amazon (pour rien parce que je ne les ai pas utilisées). C’est aussi pratique si votre téléphone ne supporte pas les températures trop froides, ça aide à le tempérer.
  • Prenez des bonnes chaussures : Pas besoin de foncer à décathlon pour s’acheter des chaussures de randonnées, mais n’y allez pas en petites bottines Asos non plus. J’avais mis mes Doc Martens et c’était PAR-FAIT ! Je pense que de bonnes combats boots font l’affaire. J’avais aussi envie de rester stylée, parce que bon, Décathlon, on a vu plus glamour. Mon frère avait mis ses Timbaland… UNE CATA ! Ca a l’air de chaussures robustes comme ça, mais il glissait H24. J’ai bien ri. Bon vous me direz j’ai vu certains touristes en petites converses hahah, et ils avaient l’air de se porter très bien. Mais bon, je tenterais pas.

C’est donc comme ça que s’est achevé mon voyage en Islande ! J’ai a-do-ré ce voyage, il a clôturé cette année 2018, déjà placée sous le signe du voyage, merveilleusement bien. Cette île (oui parce que c’est une île ) est juste incroyable. Ce n’est pas pour rien que plusieurs films ont été tournés dans cette région dont Interstellar. Le paysage s’y prête vraiment. J’ai beaucoup aimé le fait que les Islandais fassent très à attention à la nature et qu’ils s’attèlent à la préserver. Là bas, pas beaucoup d’usines, beaucoup de grandes étendues désertes et des sites touristiques bien préservés. Je pense qu’avec la montée du tourisme cela va poser problème. En effet, certains islandais se plaignent déjà de touristes qui jètent des déchets sur la route et ne respectent absolument rien. Ils ont tout a fait raison.

Vous savez aussi, si vous lisez mes articles, que je me pose toujours une question avant de voyager. Est-ce que je vais me sentir bien en étant noire dans tel ou tel pays. J’avais un peu peur en allant Islande, parce que, de fait, il y a très peu de personnes de couleurs en général. La population n’est pas très variée au contraire de la France, par exemple. Et bien, les islandais sont hyper accueillants (plus accueillants que dans d’autres pays). Très gentils, serviables et petit plus ils parlent tous anglais. Une aubaine pour se faire comprendre. A aucun moment je ne me suis sentie mal à l’aise. J’y retournerai donc les yeux fermés. Déjà parce que j’ai encore d’autres choses à voir (plage de sable de noir, plage de crystal et aurores boréale duh !) et aussi parce que le peu de choses que j’ai vues, m’en a mis pleins les yeux.

Si vous avez lu jusqu’au bout ou juste regardé les photos, merci beaucoup ! J’espère que cet article vous aura donné des idées de voyage ou aidé si vous planifiez un séjour en Islande. J’ai tellement aimé ce voyage que j’ai filmé presque tout… Vous savez ce que ça veut dire ? RDV dimanche prochain.

Suivre:
Partager:

N'hésites pas à me dire ce que tu en penses


Vous recherchiez quelque chose?